Origine du drapeau pirate : Le Jolly Roger
septembre 10, 2020

Origine du drapeau pirate : Le Jolly Roger

par Le Capitaine Impitoyable 11 minutes de lecture

"On mourra tous un jour ! Ce principe a fondé la création du pavillon pirate noir embelli d’une tête de mort avec deux sabres ou deux os entrecroisés. Ce drapeau signifie particulièrement que la vie est courte. D’où l’intérêt de vivre une vie exceptionnelle dans la fortune et la liberté."    

Ce n’est qu’en 1700 qu’on mentionne pour la première fois, l’expression « Jolly Roger » pour nommer ce pavillon. Au fil du temps, le drapeau pirate aiguise la réputation des boucaniers. Cet emblème varie d’un capitaine à un autre. Il est devenu une marque authentique qui exprime la terreur, la crainte et la puissance. 

Tu trouveras dans cet article, la véritable signification de ce pavillon. Pour te donner un ensemble de renseignements fiables, nous allons puiser dans son origine et son utilisation !

L’univers de la piraterie : ses origines

Un pirate est renommé par la peur qu’il inspire. Le mot « pirate » vient du grec « peiratês », qui signifie bandit. En effet, les pirates pillent à main armée les navires qui naviguent dans sa zone. 

vaisseau-pirate

Cette pratique se relie à l’origine latine de la piraterie. Cet univers englobe effectivement la richesse et la fortune. Par le biais du pillage, les pirates récupèrent les trésors des navires échoués. Le mot latin « pirata » signifie quelqu’un qui part à la conquête de la fortune. 

En d’autres termes, la piraterie signifie donc « voler pour s’enrichir ».    

Le pavillon des pirates

Le Jolly Roger est le symbole historique des activités dans la piraterie. Cette appellation possède diverses origines qui reposent sur les hypothèses des historiens. En se basant dans une analyse religieuse, on a déduit que ce nom vient de l’appellation satanique « Old Roger ». C’est effectivement un surnom du diable.

drapeau pirate

D’autres hypothèses ont abouti à une origine plus concrète. Les historiens ont démontré que le « Jolly Roger » provenait d’abord, d’une erreur de prononciation. Ensuite, ils ont aussi établi que cette appellation datait des ères des templiers.   

Une origine française

Le Jolly Roger provient d’une traduction fausse. Un pirate français dénommé Emmanuel Wynne a créé ce symbole pour se démarquer du lot. Il s’agissait d’un pavillon noir décoré d’une tête de mort, de deux tibias croisés et d’un sablier. À cette époque, les pirates français des Caraïbes le nommaient « le joli rouge ». Les navigateurs anglo-saxons l’ont ensuite adopté sous l’appellation du Jolly Roger.

pavillon-pirate

En fait, il s’agit plus d’une erreur de prononciation que de traduction. Comme les pirates accentuaient l’élocution du « e » sur le joli rouge, la déformation du terme devient évidente aux bouches des Anglais. Depuis, le Jolly Roger devient le nom authentique du pavillon pirate.

Roger II de Sicile (1095 à 1154)

Roger II de Sicile, aussi connu sous le nom de Jolly Roger, était un révolutionnaire qui combattait la puissance papale. Il hissait ce drapeau lors de la révolte. Lorsque Roger II de Sicile est promu au rang de dirigeant de la flotte des Templiers, il hissait le Jolly Roger pour faire face aux navires européens.    

roger-II

Au 14e siècle, une autre flotte de l’ordre du Temple devient un navire clandestin après la trahison de ses congénères. Cette dernière réutilisa le Jolly Roger pour voguer dans la mer Méditerranée et dans la mer du Nord.  

Comment les pirates fabriquaient-ils leur pavillon ?

Tous les navigateurs des mers ont redouté les pirates grâce à la fabrication particulière de leur drapeau. Ce pavillon est créé à partir de morceaux de voile déchirés. Les pirates confectionnaient eux-mêmes leur drapeau. 

La seule règle repose sur l’illustration des images du Jolly Roger. Tant que le symbole reste distinctif (la tête de mort, les os, d’autres caractéristiques personnelles, etc.), le pavillon sera craint et inspirera la terreur.

fabriquer drapeau pirate

La peur émane aussi de l’allure du drapeau. Le pavillon pirate ne requiert aucun esthétisme. L’emblème sera mis en valeur grâce aux bords déchirés et à la couture négligée. Vu que l’ensemble de l’équipage est composé d’hommes, les détails et la qualité n’ont pas vraiment leur place sur le navire.       

Hissez le drapeau !

D’une manière générale, un pavillon est un outil inéluctable pour communiquer et faire passer les messages d’un navire à un autre. C’est dire que les navigateurs ne hissent leur drapeau que s’ils veulent transmettre des informations importantes.

Sur un bâtiment pirate, lepavillon possède une fonction particulière. Les boucaniers ne hissent leur drapeau qu’au moment de l’abordage. Cette approche permet généralement de faciliter leur activité.

Une technique d’ingéniosité

Les pirates sont de redoutables pilleurs des mers. S’ils demeurent ainsi, c’est qu’ils utilisent une stratégie spécifique pour prendre leurs butins. En d’autres termes, tu dois savoir que ces brigands sont terriblement intelligents.

navire-pirate

Afin de se rapprocher davantage du navire ciblé, les pirates s’abstiennent de montrer leur vraie nature. Après, ils utilisent uniquement l’intimidation en criant et en hissant le pavillon noir pour que leur adversaire se rende sans confrontation. 

Cette ruse s’avère très efficace puisque ceux qui l’utilisaient sont réputés pour sa fortune.     

Un moyen de communication

Un pavillon sert aussi à transmettre des informations entre les navires. Pour se saluer, les navires baissaient et hissaient consécutivement leurs drapeaux. 

Pendant une bataille navale, le bâtiment qui tend à perdre baissait légèrement son drapeau. Pour l’honneur, les navigateurs, qu’il s’agisse d’un navire de la marine ou encore d’un bateau pirate, n’abandonnaient jamais un combat. Même si l’équipage est destiné à perdre, il fixait leur pavillon sur le mât pour exprimer leur courage à continuer l’affrontement quitte à mourir.  

pirate

La couleur du pavillon sert aussi transmettre des informations importantes :

  • Un pavillon rouge pour engager un combat jusqu’à la mort.
  • Un pavillon noir pour annoncer la présence d’un soulèvement à bord du bateau
  • Un pavillon blanc comme signe de paix

Les pirates les plus impitoyables de l’histoire

L’univers de la piraterie est apprécié des adeptes grâce à l’histoire des capitaines légendaires. Le commandement d’un navire pirate requiert un état d’esprit unique. Tout d’abord, si tu veux devenir un capitaine de renom, tu dois avoir des capacités stratégiques conséquentes pour organiser tes quêtes. 

Ensuite, il est indispensable de posséder un caractère particulier. Tu peux être sans pitié, tu peux être digne de confiance, tu peux être manipulateur. On ne va pas se mentir, un pirate est un brigand, il ne sera pas apprécié de tous. Il suffit que ton équipage te fasse confiance pour assurer tes activités.

Nous allons te lister quelques capitaines légendaires qui pourront t’inspirer : 

Barbe Noire

barbe noire

Edward Teach alias Barbe Noire est le pirate le plus redouté de son époque. Au 18e siècle, Barbe Noire a forgé une réputation de fer dans les Antilles. Il a effectivement réussi à réquisitionner plusieurs bateaux lors de ses quêtes. C’est littéralement le cauchemar des navires marchands. 

drapeau-pirate-barbe-noire

Le pavillon d’Edward Teach est reconnaissable entre mille. Son drapeau représente un squelette à cornes blanc qui tient dans sa main gauche une lance pointée vers un cœur en sang. Tu verras aussi dans la main droite, un sablier. 

Bartholomew Roberts

Bartholomew-Roberts

Bart le Noir ou Black Bart, ou encore Bartholomew Roberts est le pirate le plus fortuné de l’histoire. Il a réussi à capturer 400 navires en 2 ans. Bert le Noir possédait deux pavillons :

L’une représente son effigie buvant avec la mort. Sur l’autre, tu verras son image qui se tient debout sur deux crânes. En dessous de ces têtes de mort, tu trouveras les inscriptions ABH (A Barbadian Head) et AMH (A Martinican Head). Il s’agit en fait, d’une provocation destinée aux gouverneurs de la Martinique et de la Barbade.

Ces deux populations ont tenté de capturer et de se dresser contre la flotte de Bart le Noir. Pour exprimer sa haine, ce dernier cherchait à transmettre un message de vengeance à ces pays.    

Calico Jack

Jack Rackham, dit Calico Jack, a apporté une rénovation à la traditionnelle Jolly Roger. Il a effectivement remplacé les os par deux sabres entrecroisés. Ces sabres représentaient la puissance. C’est pour cela que Jack Racham les a brodés sur la voile noire de son navire. Il est particulièrement connu d’avoir intégré des femmes parmi son équipage. 

La Buse

olivier-le-vasseur-la-buse

Olivier Levasseur, connu sous le nom de la Buse, est le pirate français le plus rapide de l’histoire. Il est réputé pour ses stratégies de manœuvre lors de l’abordage. La Buse pratiquait ses activités de pillage dans l’océan Indien. Avant sa capture et sa condamnation à mort, ce pirate a caché son trésor sur l’île Bourbon (la Réunion). 

Le pavillon de la Buse est orné d’une tête de mort qui porte un cache-œil et deux fémurs entrecroisés, en dessous du crâne. 

Edward Low

edward-low

Edward Low se démarquait des autres pirates, par ses techniques de torture sans pitié. Il trouvait toujours des moyens originaux pour martyriser ses victimes. Son propre équipage avait peur de ses approches hors normes. 

Le pavillon d’Edward Low représente un squelette rouge sur un fond noir. Le rouge qui illustre généralement le sang de ses victimes.

La piraterie au 21e siècle

Il est indéniable que l’univers de la piraterie connait une décadence conséquente dans le monde actuel. Toutefois, le pavillon noir garde les mêmes valeurs qu’au 17e siècle.

Une vocation militaire

marine national

Après les ères des pirates, le drapeau noir connaissait une vocation militaire. Pendant les deux grandes guerres consécutives, ce pavillon représentait la victoire d’une nation et l’accomplissement d’un grand périple militaire. 

Depuis 1943, on a aussi repéré ce symbole dans l’armée aérienne des États-Unis d’Amérique. De nos jours, la marine anglaise la hisse toujours lors des batailles et la dresse comme une coutume militaire.  

Dans l’État français, seuls deux navires sont autorisés à arborer le pavillon pirate à tête de mort et aux os croisés. Il s’agit essentiellement du sous-marin « Casabianca » et du navire de guerre « Commandant L’Herminier ».

  Une réglementation modérée des drapeaux

Au 21e siècle, tu ne trouveras plus les codes couleur pour communiquer par l’intermédiaire des pavillons même si quelques navires utilisent toujours un petit tissu noir pour demander une négociation sans engager l’affrontement.

pirate-moderne

L’univers de la piraterie moderne ne concerne plus généralement les batailles navales entre la marine et les pirates. Ces derniers utilisent effectivement une nouvelle approche. Ils forcent les dirigeants des côtes à collaborer dans la surveillance des mers. En fait, les boucaniers choisissent plus le statut de corsaire que de pirate.   

Un film culte : Pirate des Caraïbes

pirate-des-caraibes

Nous ne pouvons parler de l’univers de la piraterie sans énoncer la saga «Pirate des Caraïbes ». Tu dois savoir que ce film est composé actuellement de 5 volets qui ont su ranimer la réputation des pirates traditionnels. 

Il raconte effectivement les aventures d’un pirate farfelu du nom de Jack Sparrow. Ce dernier navigue à bord du fameux Black Pearl, pour accomplir des quêtes qui sont de plus en plus épiques. Nous t’invitons fortement de regarder cet opus.

tableau-jack-sparrow

En ce qui concerne les drapeaux, la saga pirate des Caraïbes est tirée généralement d’un livre d’histoire vraie. Les pavillons utilisés correspondent à ceux des légendes. Par exemple, celui du Queen Anne’s Revanche. Il s’agit du navire du capitaine Barbe Noire. Son emblème est décrit comme l’original.                                                                                                                                             

Les accessoires : symboles de la piraterie

En regardant les films, en lisant les livres ou en visitant notre site, tu constateras plusieurs types de pirates. La différence se remarque généralement sur les règles à suivre et le statut vis-à-vis de l’État. Pour se distinguer des autres navigateurs, les pirates s’inspirent souvent desaccessoires pour orner leur drapeau.

Une inspiration emblématique

Un grand nombre de pirates choisit d’utiliser des accessoires pour décorer leur pavillon. Nous avons déjà vu que la Buse utilisait un cache-œil. Et que Bartholomew Roberts a choisi sa propre image (un capitaine qui porte un tricorne).

Les accessoires des pirates leur permettent de se démarquer. Plus ils étaient uniques, plus le capitaine gagne en respect et en puissance. Les ornements les plus utilisés à cette époque sont :

  • Le sabre 
  • Le bandana
  • Le sablier 
  • Les boucles d’oreilles. 

Des sabres

À part les os entrecroisés, les pirates utilisent les sabres derrière la tête de mort pour symboliser la force et le pouvoir. Cet instrument sert effectivement à décapiter la tête des dirigeants d’un navire cible ou des otages.

sabre pirate

Le pavillon à sabre le plus connu demeure le Jolly Roger modéré de Jack Rackham. Sais-tu que Calico Jack a été tué par un sabre ? C’est l’ironie du sort puisqu’il mettait en évidence cet accessoire sur la voile de son bâtiment, dans le but de montrer sa force.  

Un bandana et des boucles d’oreille

Lorsqu’on parle de la combinaison de ces deux accessoires, le pirate qui nous vient à l’esprit est le redoutable Every Henry. En dessous de son tricorne, ce capitaine portait toujours un bandana rouge et deux grandes boucles d’oreille en or.

De même, le pavillon d’Every Henry représentait une tête de mort qui porte un bandana et une oreille percée. Pour se distinguer, il a mis le crâne en vue de profil. Tu remarqueras aussi deux os entrecroisés sur la partie inférieure du drapeau.   

boucles-d-oreilles-pirate

Un sablier

Le pavillon original des pirates (le Jolly Roger) représente un sablier en dessous de la tête de mort. Cet accessoire symbolise la vie d’un être humain, notamment des navigateurs. Cela signifie que nous sommes de simples visiteurs sur ce monde. Tôt ou tard, on rencontrera la mort. 

Plusieurs pirates à l’instar de Barbe Noire, de Walter Kennedy ou de Christopher Moody ont orné leur pavillon du sablier pour annoncer que l’heure défile. Pour Moody, il y ajoutait des ailes afin d’accentuer son message.  

L’honneur d’un pirate

Si tu cherches à devenir un grand pirate, tu dois savoir que leur honneur se forge sur son trésor. Un pirate sans butin ne peut être considéré comme tel. Dans le fameux jeu : « la chasse au trésor », il existe toujours un pirate qui cache son butin sur une île déserte. Il donne ensuite des indices, comme une carte marquée d’un X, pour guider les adeptes à travers cette quête.

On peut ainsi en déduire qu’à part le pavillon, un pirate est reconnu pour ses trésors.

Le butin

L’équipage a pour mission de naviguer sur la mer pour ramasser un trésor. L’activité des pirates se résume généralement à intercepter les navires pour piller ses bijoux ou leurs marchandises. D’une manière générale, les pirates ne gardent jamais leur trésor à bord de leur bateau.

butin-pirate

Pour éviter des attaques-surprises, les pirates optent souvent pour deux choix :

  • Soit, ils dépensent hâtivement leur butin pour améliorer leur navire (leur armement) ou pour acheter des îles.
  • Soit, ils les cachent sur une ou plusieurs îles. Le capitaine doit détenir la carte exacte qui indique l’emplacement du trésor.  

Le navire

Le trésor le plus cher d’un pirate demeure son navire. Lors des conquêtes, les pirates capturent lebâtiment de leur victime. Cette approche permet de diviser leur force pour mieux régner dans sa zone. Tous les pirates légendaires possédaient plusieurs bateaux. 

Cette division engendre souvent une mutinerie. Le capitaine choisit fréquemment son second à diriger l’autre flotte. Avide de pouvoir, ce dernier peut protester pour forger son propre nom. C’est pour cela que chaque capitaine doit constamment inspirer la crainte et la peur chez son équipage comme ses victimes.  

En somme, l’univers de la piraterie est apprécié grâce aux nombreux pavillons qui sont hissés pour apposer sa loi et sa puissance. À l’origine, le seul drapeau pirate représentait une tête de mort avec deux tibias entrecroisés et un sablier. Ce pavillon était nommé : « le Jolly Roger ». 

pirate

Au fil du temps, d’autres capitaines de renoms ont modifié ce pavillon noir pour se distinguer du lot. Certains utilisaient les accessoires pirates pour orner son drapeau. D’autres mettaient sa propre image.

Un pirate n’a peur de rien. Il sait très bien que la mort la guette tout au long de sa quête. Si tu veux en devenir un, tu dois adopter le même état d’esprit. Crée ton propre drapeau, fonde tes propres principes et part à la conquête des navires qui deviendront ton butin. 

Si tu as besoin d’inspiration, nous t’invitons à visiter notre site et à t’abonner. Tu passeras d’apprenti pirate au capitaine légendaire en très peu de temps.  


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Le code des pirates
Le code des pirates

par Le Capitaine Impitoyable juillet 16, 2020 2 minutes de lecture

Voir l'article entier
pirate vs viking
Pirate Vs Viking

par Le Capitaine Impitoyable juillet 14, 2020 5 minutes de lecture

Voir l'article entier
anecdote pirate
7 anecdotes que tu ne savais pas sur les pirates

par Anthony Macciotta juillet 13, 2020 2 minutes de lecture

 L'idée de naviguer sur les sept mers à bord d'un galion de pirates en bois, au-dessus des lois et uniquement sous les ordres de leurs  capitaines semble séduisante. Mais la vie n'était pas toute rose, il y avait de grandes difficultés sur un bateau pirate ! Voici le top 7 que tu ne savais pas sur les pirates !
Voir l'article entier

ABONNE TOI MAINTENANT ET GAGNE UN E-BOOK GRATUIT !