Vocabulaire-et-Expressions-Pirates
octobre 08, 2021

Vocabulaire et Expressions Pirates

par Le Capitaine Impitoyable 7 minutes de lecture

"Tu as toujours rêvé de devenir un grand pirate ? T’aligner au rang des légendes telles que Barbe Noire, Benjamin Hornigold, Charles Vane ou encore Jack Sparrow  ? Tu dois tout d’abord apprendre à parler comme eux. Comment ? Utilise les mêmes vocabulaires, les mêmes expressions qu’eux. Et plus encore, apprend leur manière d’agir ainsi que ses gestes et tu deviendras certainement un bon flibustier. Par le biais de cet article, nous allons t’aider à apprendre le langage des plus grands pirates."

COMMENT PARLER COMME UN VRAI PIRATE ?

Il ne suffit pas d’utiliser les mêmes mots pour devenir un pirate. Sauf si tu veux te contenter de les imiter. En effet, pour être un vrai pirate, tu devras user de la même énergie dans la prononciation et les gestes des boucaniers quand ils communiquent.

gestuelle-pirate

Il importe également d’apporter quelques précisions sur la langue authentique des pirates. Tout d’abord, les pirates ne disposaient pas de dictionnaire, d’archives ou encore de glossaire pour enregistrer les langages qu’ils créent au court de leur périple. En conséquence, rien ne prouve qu’un pirate a créé des mots précis pour désigner une chose concrète. En fait, ces diverses expressions sont un mélange de langues maritimes (l’anglais argotique) et des inspirations narratives utilisées spécialement au cinéma.

LA PRONONCIATION

La piraterie a connu son âge d’or entre 1660 et 1726. À cette époque, le mot pirate désignait des bandits sans foi ni loi et en plus du lot, des illettrés. Ils possédaient leurs propres règles lexicales et phonétiques. En effet, la prononciation des pirates était pour la plupart du temps, incompréhensible.

Pour parler comme ces boucaniers :

  • Tu dois parler avec une voix de gorge. Réduis un peu l’articulation des mots et parle tel un ivrogne. Tu peux par exemple t’entrainer en imitant le fameux Jack Sparrow et ses innombrables divagations.
  • Élimine tous les « è, é ou ê » dans tes phrases et remplace-les par « es ». Par exemple, au lieu de dire Mécréant, tu peux utiliser le mot Mescréant.
  • Tu peux également ponctuer tes phrases avec un Arrr, Yarrg, Darr, Yarr ou encore Arrg. Ce qui te permettra d’appuyer un discours au mode pirate.
  • Efface la préposition « sur » et ajoute un préfixe « con » devant les verbes. Quelle originalité ! Par exemple, au lieu d’ordonner à un matelot de sauter sur une planche, donne l’ordre en lui disant : « consaute la planche ».
langage-pirate

    LES GESTES

    Pour faire en sorte que ton interlocuteur comprenne tes mots, n’hésite pas à gesticuler librement. Les gestes peuvent très bien remplacer ou appuyer tes idées. Bouge ta tête, utilise tes mains, dégaine ton arme et on saura tout de suite où tu veux en venir. Les pirates ont un caractère extraverti ou désintéressé. Ils sont souvent francs et directs. Ses gestes complètent l’intonation de ses mots pour livrer instantanément ses messages.     

    L’ÉNERGIE

    Parler comme un pirate dépense carrément d’énergie. En effet, les flibustiers grognent et marmonnent à chaque fois qu’ils parlent. Cependant, sache que ses murmures dégagent un effort qui intimide indéniablement ceux qui l’écoutent. Incorporer les sons d’effort détermine la personnalité d’un pirate. Ce dernier doit effectivement susciter la peur, la crainte et des émotions négatives au long d’une conversation. En d’autres termes, ta manière de parler définit quel genre de pirate tu es.

    En plus d’une vocalisation dynamique, un boucanier utilise fréquemment des hyperboles pour embellir ses mots. L’hyperbole est une figure de style qui consiste à exagérer une expression pour la mettre en relief. Afin d’accentuer ta virilité, n’hésite pas à insulter (faire des déclarations grossières) pour que tout vacille à l’extrême.  

    coffre-pirate

    QUELQUES LEXIQUES PIRATES

    Les pirates sont avant tout des marins. Ce qui signifie qu’en plus des mots qu’ils créent dans le tas, ils utilisent des vocabulaires maritimes officiels pour naviguer sur les mers, désigner les éléments du navire, assigner des commandements, etc.

    Pour t’expliquer au mieux les lexiques pirates, nous allons diviser les vocabulaires les plus utilisés en plusieurs catégories.

    L’APPELLATION DES PIRATES

    Dans l’univers de la piraterie, les pirates sont désignés sous plusieurs noms. Sache que selon la loi, à condition qu’il dispose d’une lettre de marque octroyée par le roi, un pirate reste un brigand, un voleur qui dépouille des navires ou des villages pour s’enrichir. Toutefois, à leurs yeux, leurs activités visent à garantir la liberté de vie suivie de la bonne fortune.

    arme-pirate

    Les pirates sont également appelés :

    • Des boucaniers
    • Des frères de la côte
    • Des flibustiers
    • Des corsaires (sous les ordres du gouvernement)
    • Des naufrageurs
    • Des forbans
    • Des écumeurs de mer

    LA DÉSIGNATION DES CRIMINELS

    Le roi en personne, le gouvernement, la Royal Navy (armée maritime royale) ou encore les gens civilisés baptisent les pirates en tant que criminels. En plus des appellations folkloriques des bandits, les pirates sont également désignés sous le nom de :

    • Gibier de potence
    • Rat de cale
    • Écrevisse de rempart
    • Cul rouge
    • Foi jaune
    • Gredin
    • Ruffian
    • Coquin
    • Truand
    bracelet-pirate

      LES DIFFÉRENTES SORTES DE BATEAUX

      Qui dit pirate, dit bateau. Le navire des pirates est souvent un hybride qu’ils ont modifiés en amassant des pièces à bord d’autres navires qu’ils ont attaqué. Pour les corsaires, la loi stipule que ces derniers peuvent réquisitionner les navires qu’ils ont abordés à condition de garder ses victimes en vie. Les sortes de bâtiments utilisés par les pirates sont :

      • La frégate (un petit bateau ou un bateau intermédiaire équipé de rames)
      • Le galion (un grand navire de guerre espagnol)
      • Le brick (un voilier muni de 2 mâts gréés à voile carrée)
      • La corvette (un navire de guerre intermédiaire)
      • Le sloop (petit bateau à foc unique et à mât vertical)
      • Le brigantin (bâtiment à 2 mâts gréés à huniers carrés)
      • La cotre (voilier à trinquette, un mât à grand-voile et un foc)
      • La goélette (voilier muni d’un grand mât et d’un mât de misaine)
      • Le clipper (voilier long-courrier)
      bateau-pirate

        LES ÉLÉMENTS D'UN NAVIRE PIRATE

        Nous avons listé pour toi les divers éléments d’un navire-pirate afin que tu puisses comprendre où tu mets réellement tes pieds. Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle indique tous les composants importants d’un bâtiment. Sache que les pirates utilisent souvent des navires intermédiaires pour faciliter leurs activités.

        • Le pont (les bordages horizontaux qui divisent la coque d’un navire en étage et qui couvre son creux)
        • L’accastillage (les équipements du pont d’un navire, ensemble des superstructures comme les manilles, les poulies, etc.)
        • Le gouvernail (une roue fixée sur une tige en bois et qui permet de diriger le navire)
        • La coque (le revêtement et la membrure externe du navire)
        • La cage (l’étambot où est logée l’hélice du bateau)
        • Les arcasses (ensemble des pièces qui forment la charpente de la poupe)
        • Le pavillon (fréquemment représenté par le Jolly Roger)
        • La cale (l’endroit où on stocke les cargaisons à bord du navire)
        • La voilure (l’ensemble des voiles du bateau : grand-voile, les huniers, la misaine, le foc, etc.)
        • La coquerie (la cuisine à bord du bâtiment)
        • Les amarres (ensemble de cordage ou de chaines qui permet de maintenir le navire sur place)
        • L’ancre (un lourd instrument en acier qui permet d’immobiliser le bateau)
        • Les annexes (ensemble des embarcations supplémentaires du bâtiment : chaloupe, barque ou canot)
        • L’artillerie navale (ensemble des canons et de ses projectiles)
        • Les mâts (des poteaux verticaux qui portent la voilure des navires)
        • La cabine (un point de stratégie ou la chambre du capitaine)
        • Les chandeliers (ensemble des supports de rambarde d’un navire)
        • La barre (l’emplacement du gouvernail : cockpit, baignoire, timonerie, etc.)
        • La poupe (la partie arrière du navire)
        • La proue (la partie avant du bâtiment)
        • Les coursives (ensemble des couloirs intérieurs d’un bâtiment)
        • Les sabords (l’ouverture sur la coque, destinée aux canons ou aux marchandises)
        • Le cordage (ensemble des cordes du navire)
        bataille-pirate

          LA NAVIGATION À BORD D'UN NAVIRE

          Pour naviguer proprement en mer avec un équipage pirate, tu dois préalablement connaître le système de navigation navale ainsi que les vocabulaires qui vont avec, comme :

          • Timonier (aussi appelé l’homme de barre. Celui qui dirige de manière générale, le navire)
          • Brasser (guider les voiles)
          • Bâbord (si tu regardes vers l’avant, il s’agit du côté gauche du bâtiment)
          • Tribord (si tu regardes toujours vers l’avant, il s’agit du côté droit du bâtiment)
          • Virer de bord (changer de cap ou de direction)
          • Cap (l’itinéraire à suivre)
          • Mouiller (jeter l’ancre pour immobiliser le navire en pleine mer)
          • Calme plat (aucun vent, aucune turbulence)
          • Amarrer (garer le navire sur le quai)
          • Appareillage (sortir du quai pour rejoindre la mer, mettre les voiles, larguer les amarres, Hissez Ho !)
          • Compas (un dispositif qui sert à s’orienter : une sorte de boussole)
          • Vigie (la personne qui guète les alentours en vue de mieux diriger le navire)
          • Calaison (l’immersion de la partie inférieure du bateau dans la mer)
          • Sous le vent (la direction contraire au vent)
          • Gréement (les diverses manœuvres de cordages et de la voilure du bateau)
          • Tanguer (lorsque le navire perd progressivement l’équilibre)
          • Carguer les voiles (ralentir le bateau en retroussant les voiles)
          bateau-pirate

            ET PLUS ENCORE...

            Tu dois impérativement connaitre ces vocabulaires pour parler comme un pirate :

            • Chasse-partie : un genre de contrat qui lie le capitaine à son équipage, un code d’honneur
            • Jacter : converser, parler
            • Saborder : faire couler son propre bâtiment
            • Bois d’ébène : des esclaves, notamment des noirs
            • Butin: le trésor
            • Coupe-jarret : un endroit mortel qu’il faut éviter
            • Donzelle : une femme pirate
            • Gonzesse : une dame alléchante
            • Mis à sac : piller

             LES EXPRESSIONS LES PLUS UTILISÉES DANS LA PIRATERIE

            Voici quelques expressions populaires que les pirates utilisent fréquemment dans leur quotidien :

            • Ohé : saluer
            • À border l’artimon : buvez !
            • Ohé ! Du bateau ! : appeler les équipages d’un navire qui est proche
            • Arrr ou Arrrgh : je suis du même avis
            • Olibrius, espèce de mérinos mal peignés ou Bachi-bouzouk : espèce d’imbécile
            • Aye-aye ! : bien reçu, je m’exécute tout de suite
            • Baisser pavillon : on abandonne le combat
            femme-pirate
            • À l’abordage ou Pas de quartier : lancer l’assaut d’un navire
            • Amiral de bateau-lavoir ou Marin d’eau douce : un marin médiocre
            • Lubber de terre : un marin débutant, un novice en mer
            • Branle-bas de combat : décrocher les annexes pour l’assaut
            • Fièvre du Cap Horn : un pirate qui contracte une fausse maladie pour fuir ses responsabilités
            • Avaler sa gaffe : perdre la vie, mourir
            • Tirer une bordée : utiliser tous les canons du navire
            • Mille millions de mille sabords, Sapristi, Morbleu, Tonnerre de Brest, Palsambleu : ensemble de jurons marins
            • Belle comme une frégate : désignation des belles demoiselles rencontrées pendant le périple, une escale
            • As-tu la taille la langue : pourquoi tu ne parles point, est-ce que tu as donné ta langue au chat
            • La langue d’un scupper encastré : dire n’importe quoi, avoir une bouche sale

            En somme, si tu es encore un moussaillon ou un Illet (un apprenti marin) et que tu rêves de devenir le capitaine de ton propre équipage pirate, tu dois d’abord connaître les vocabulaires qu’ils utilisent ainsi que leurs expressions. Pour cela, nous t’invitons à visiter notre site pour immerger pleinement dans la vie d’un vrai pirate et comprendre leur quotidien. Ainsi, tu sauras naviguer, insulter les autres pirates, commander ton équipage et amasser plus de butin.

             

             

             

             

             


            Laisser un commentaire

            Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


            Voir l'article entier

            Black Sails : une série pirate sous-estimée
            Black Sails : une série pirate sous-estimée

            par Le Capitaine Impitoyable octobre 21, 2021 7 minutes de lecture

            Voir l'article entier
            Equipage luffy
            L’ÉQUIPAGE DE LUFFY CHAPEAU DE PAILLE

            par Le Capitaine Impitoyable juin 24, 2021 15 minutes de lecture

            Voir l'article entier
            sea-shepperd
            L’HISTOIRE DES SEA SHEPHERD

            par Le Capitaine Impitoyable juin 11, 2021 8 minutes de lecture

            Voir l'article entier

            ABONNE TOI MAINTENANT ET GAGNE UN E-BOOK GRATUIT !