Chingh Shih, la femme pirate la plus redoutée
novembre 23, 2021

Chingh Shih, la femme pirate la plus redoutée

par Le Capitaine Impitoyable 5 minutes de lecture

"Aujourd’hui, de plus en plus de femmes rejoignent le rang des pirates sans contrainte. Certaines d’entre elles occupent même des postes significatifs au sein de l’équipage. Ce privilège, on le doit à la seule et unique Ching Shih, communément dénomméeDame Tsching. Contrairement aux autres femmes pirates qui ont marqué l’histoire comme Alvida, Mary Reed ou Anne Bonny, Ching Shih est la flibustière la plus redoutée dans l’univers de la piraterie. Tu trouveras ici les principales raisons de sa notoriété."

 

QUI EST DAME TSCHING ?

De 1807 à 1844, le nom Ching Shih reflétait la peur, le respect et la fortune dans toute la zone maritime chinoise. À cette époque, l’intégration des femmes au sein d’un équipage de pirate était impossible. Considérée comme porteuse de malédiction, la présence d’une femme à bord du navire se concrétisait toujours par son exécution. Certains flibustiers prennent du plaisir à violer leur prisonnière avant de les soumettre au supplice de la planche.

Les pirates de Chine voyaient l’univers de la piraterie autrement. Pour eux, il est primordial de rester à l’essentiel, en respectant leur engagement envers leur capitaine. Ce dernier quant à lui, se doit de tout mettre en œuvre pour honorer sa promesse envers son équipage. Tout au long de son commandement, Dame Tsching a accru son armada en dirigeant ses hommes d’une main ferme. En ayant vécu une vie opprimée, Ching Shih exerçait son pouvoir dans le respect des femmes.

Sache également que cette pirate demeure jusqu’à aujourd’hui un symbole de la piraterie. Son apparition dans la saga « Pirate des Caraïbes » en tant que seigneur pirate et membre de la confrérie des pirates démontre son influence dans l’univers de la piraterie. 

bateau-pirate

L’HISTOIRE DE DAME TSCHING

Pour t’inspirer de sa légende, il faut puiser dans son histoire. La plupart des pirates de grand renom qui ont marqué l’âge d’or de la piraterie (entre 1660 et 1726) tels que : Barbe Noire, Benjamin Hornigold, Charles Vane, etc. ont connu une existence palpitante, mais une fin plus tragique. Après cette époque, un pirate chinois a recréé cet univers en allant au-delà des récits typiques sur les pirates (rébellion contre le système, restriction de l’équipage aux hommes, pillage et mise à sac des villages, etc.). Cette femme s’appelait Ching Shih et voici son histoire.

La seule information qu’on a pu récolter sur l’enfance de Ching Shih c’est qu’elle était probablement née à Guangzhou (dans la ville de Canton) en 1775. Elle s’appelait Shih Yang. Vivant dans l’infortune et la misère, Shih Yang passe son adolescence dans un bordel flottant en tant que fille de joie.  

A l’âge de 26 ans, lorsque son bordel se garait sur le port Sud de la Chine, des pirates ont enlevé la jeune prostituée et l’ont emmené auprès de leur capitaine : Cheng I. Ce dernier épouse Shih Yang en 1801. Après leur mariage, calculatrice et manipulatrice, Shih Yang demande à son mari de lui donner 50 % des butins et le commandement d’une de sesjonques principales.

bateau-pirate

Après plusieurs années passées en mer à amasser des trésors. Dame Tsching sollicite l’amnistie royale pour diriger un bordel dans la ville de Canton et s’éteindre paisiblement à l’âge de 59 ans. Ce fut la fin d’une ère.  

DAME TSCHING : LA TERREUR DE LA MER DE CHINE

En montant rapidement les échelons du commandement au sein de l’équipage de son défunt mari, Ching Shih finit par posséder sa propre armada et devient ainsi la femme pirate la plus redoutée de la mer de Chine et des Caraïbes. En usant de son charme et de son intelligence, la capitaine pirate réussit à maintenir le plein pouvoir sur sa zone maritime par le biais des alliances et notamment de celle qu’elle entretient avec son fils adoptif : Zhang Pao Tsai.

Pour diriger sa flotte, Dame Ching utilise à bon escient sa relation avec Zhang Pao Tsai. Tout d’abord, il le promut au rang de lieutenant des Red Flags pour imposer son autorité dans la coalition des pirates. Ensuite, les deux parents se sont mariés pour renforcer leur pouvoir et gérer avantageusement les alliances entre les flottes.

butin-pirate

Une fois mariés, Dame Ching prenait toutes les décisions au sein de l’équipage en veillant à ses intérêts personnels tandis que Zhang Pao mène à bien les opérations de la flotte. Les stratégies élaborées par Ching Shih ont renforcé la réputation desRed Flags. C’est ainsi que Ching Shih devient pour les Anglais, les Chinois, les Portugais et les Hollandais, la terreur de la mer de Chine.

L’ARMADA DES RED FLAGS

L’armada des Red Flags ou la flotte du drapeau rouge est le nom de l’équipage que dirige Dame Tsching après le déclin de son mari en 1807. La flotte de Ching Shih compte 400 bâtiments avec 70 000 pirates à son service.

Les Red Flags se sont fait un nom en menant l’assaut contre l’alliance des rois (le pouvoir impérial de Chine, les hollandais, les anglais et les portugais). Ces derniers sensibilisent leur unité offensive pour saborder le navire de Dame Tsching. 

Après cette victoire, les Red Flags accroissent leur puissance depuis la Malaisie à la Corée du Sud. La flotte compte plus de 60 000 pirates sur 1 800 navires. Sans compter les différentes alliances qui augmentent l’effectif aux alentours des 80 000 hommes. En effet, pour accroître son armada, Dame Tsching utilise des négociations politiques stratégiques et forment plusieurs dont elle est la commandante principale.

drapeau-rouge

LE CODE DU DRAPEAU ROUGE

Dans le but d’affirmer sa position au sein de l’escadre et de gérer droitement l’équipage de son navire amiral, Dame Tsching a établi son propre code des pirates. Il s’agit d’un ensemble de règles qui régissent toute l’armada du drapeau rouge. Celui qui ose enfreindre ces dispositions ne mérite que la mort.

Le code des Red Flags se porte essentiellement sur le respect des commandants (Dame Tsching et Zhang Pao). La peine encourue à la désobéissance ou l’insolence envers les dirigeants est la mort. Ces règles portaient une attention particulière aux prisonnières. 

Aucun membre de l’équipage ne peut avoir de relation amoureuse ou sexuelle avec une prisonnière sans le consentement de Dame Tsching. Si on constate ces faits, le pirate sera exécuté et la fille sera jetée à la mer en traînant ses boulets de fer.    

Conclusion

En résumé, Ching Shih alias Dame Tsching n’a pas omis de faire parler d’elle en régnant surla mer de Chine et en amassant des trésors incomparables sous sa gouvernance. La plupart des pirates légendaires qu’on connaît ont subi une funeste fin. Quant à Dame Tsching, son histoire s’est concrétisée au plus grand rêve des flibustiers : libre et fortunée. Si tu souhaites vivre comme un véritable pirate, tu peux t’inspirer de l’histoire de Ching Shih.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Fête d’anniversaire sur le thème de la piraterie : astuces pour réussir
Fête d’anniversaire sur le thème de la piraterie : astuces pour réussir

par Le Capitaine Impitoyable mai 25, 2022 3 minutes de lecture

Voir l'article entier
Classement-des-meilleurs-mangas-et-animes-sur-les-pirates
Classement des meilleurs mangas et animes sur les pirates

par Le Capitaine Impitoyable mai 16, 2022 4 minutes de lecture

Voir l'article entier
Les-Meilleurs-Restaurants-Pirates
Les Meilleurs Restaurants Pirates

par Le Capitaine Impitoyable mai 13, 2022 4 minutes de lecture

Voir l'article entier

ABONNE TOI MAINTENANT ET GAGNE UN E-BOOK GRATUIT !